A la une Conférence d’Etienne Chomé sur « Notre responsabilité politique en tant que citoyens chrétiens »

L’Institut Cardinal Jean Margéot (ICJM) organise une conférence publique ayant pour thème « Notre responsabilité politique en tant que citoyens chrétiens – Des outils d’analyse et une méthode concrète pour faire tomber une injustice ». La conférence sera animée par Etienne Chomé, politologue et Docteur en théologie, et aura lieu le vendredi 9 février 2018 de 18h30 à 21h à l’ICJM.Cette conférence annonce un séminaire de l’ICJM, qui commencera début mai 2018 et dont voici une première présentation :

Notre responsabilité politique en tant que citoyens chrétiens
Ce séminaire fournit trois types d’outils : 1) des outils d’analyse de la société mauricienne ;
2) des méthodes d’actions non-violentes efficaces ; 3) des clés de lecture bibliques.
1) Les outils d’analyse critique de la société permettront de repérer l’enchainement des violences : Injustice => Révolte => Répression (schéma des 3 violences mis au point par Dom Helder Camara, archevêque brésilien). La pire des violences n’est pas la plus visible, les violences directes ne sont que la partie émergée d’un iceberg. Les participants seront invités à choisir une situation d’injustice, qu’ils décortiqueront, pour identifier précisément les racines des violences structurelles / des « structures de péché sociales ».
2) Nous étudierons les méthodes d’actions non-violentes dans leur efficacité politique à faire tomber une injustice à l’échelle d’une société. La méthode D-I-A-P-O-S propose 6 étapes :
D pour Définir l’injustice précisément et Déterrer sa racine ;
I pour Informer rigoureusement le problème et Instruire un dossier complet ;
A pour Analyser l’injustice et Attaquer les piliers qui la soutiennent ;
P-O-S pour Préparer les actions, Opérer et Soutenir la négociation .
S’indigner ne suffit pas, il s’agit de s’engager dans un programme
constructif alternatif et aussi de réussir une mobilisation collective.
3) Nous découvrirons dans la vie et la prédication de Jésus une combativité assertive qui affronte sans peur les conflits. Nous ferons une lecture novatrice de plusieurs passages d’Évangile ; par exemple « Tends l’autre joue, donne ton manteau et fais mille pas de plus » (Mt 5,39-42) est un appel à résister mais par d’autres moyens que la violence. En trois exemples incisifs, Jésus propose des initiatives déroutantes retournant le système injuste contre lui-même, ce qui a pour effet de le subvertir de l’intérieur.
« Renoncer à l’usage de la force » est une formule inadéquate qui crée le dilemme entre force (sous-entendue violente) ou non-force (sous-entendue non-violente ; à vrai dire, passivité). Le défi est d’optimiser le déploiement des forces sociales, économiques, culturelles, politiques, etc., qui font effectivement reculer le seuil des violences légitimées en « dernier recours ».

L’entrée est libre. Quiconque souhaite y assister est prié de confirmer sa présence auprès de l’ICJM : [email protected]