Notre-Dame-de-la-Visitation

Situation Geographique

Notre Dame de la Visitation est située à Vacoas, non loin de La Caverne.

Code: 35

Adresse: Visitation Road, Vacoas

Juice: Merchant code 57000035

Référence Banque MCB: 000350700842

Galerie

Scoutisme

Premiere communion

Conservatoire Francois Mitterrand a L’eglise de Notre dame de la visitation

Bref Historique

La Caverne à Vacoas a accueilli son premier lieu de culte, qui allait devenir l’église paroissiale, Notre-Dame-de-la-Visitation, peu après la fondation de la paroisse de Saint-Jean. C’était à la demande du Père Laval lui-même suite à la célébration du mariage de six couples de La Caverne et Camp-Map ou à Henrietta en 1846. La présence du Père Laval à la pose de la première pierre de l’église des Plaines-Wilhems n’a rien de surprenant, car depuis plusieurs années déjà l’infatigable missionnaire évangélisait les noirs du district, notamment ceux de Vacoas. Octobre 1847 : Inauguration d’une chapelle, en fait une paillotte, recouverte de chaume, dédiée à Notre-Dame-de-la-Visitation, construite par les néophytes du Père Laval pouvant réunir une quarantaine de personnes pour catéchiser les affranchis. 1860 : Un demi-arpent de terre acheté constitua le premier emplacement de l’église actuelle. 1861 : La chapelle couverte de palissades rasée par un cyclone est reconstruite en bois, couronnée d’un toit en bardeaux. Septembre 1864 : Création de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Visitation. Quelque 2 500 catholiques y vivaient dans des régions très contrastées. Il n’y avait pas de presbytère. Mme Cayron, une juive convertie au catholicisme par le Père Laval et épouse d’un riche commerçant qui possédait la propriété de Solférino, a fait construire la cure. 12 avril 1868 : Un terrible cyclone détruit les chapelles de Vacoas, du Vieux-Grand-Port, de Mare-Chicose, de Grand-Sable et de l’église en bois de Bambous. Avant Noël, la chapelle est relevée grâce au dévouement de Mme Cayron et peut de nouveau accueillir ses fidèles. 1874 : Pose de la première pierre d’une grande église en pierres, mais les fonds manquant, les travaux cessent vers 1876. Décembre 1878 : L’évêque vient bénir la chapelle privément, elle est non terminée, le pavage n’étant posé qu’en partie, mais elle peut servir au culte. 1883-1886 : Construction de la tribune. 1887: Vacoas devient un village. 1892 : Le cyclone enlève la toiture, ce qui a nécessité la reconstruction mais a aussi permis l’embellissement de l’église. 1904 : Le chemin de Croix est offert par Mr et Mme Armand Brouard, propriétaires de Bonne-Terre. 1905 : Pose des deux vitraux du sanctuaire : l’Annonciation et la Visitation. 1906 : Scission de la paroisse en constituant Saint-Paul à Phoenix en paroisse autonome. Toutefois il a fallu attendre 1963 pour que le statut de ville soit donné aux deux villages réunis. 1908 : Bénédiction de deux cloches qui ne sonnèrent de la haute tour de l’église qu’à partir de 1936. 1911 : Installation de l’électricité. 1928 : Achat d’un autel en marbre, l’ancien est placé dans l’église d’Henrietta. Janvier 1935 : Ouverture du Collège de Lorette de Vacoas. 31 mai 1936 : Inauguration de la nouvelle église agrandie et embellie de Notre-Dame-de-la-Visitation avec une nouvelle façade d’où s’élevait une tour de clocher ajourée plus de 24 mètres de haut. 1937 : Consécration de la chapelle Saint-Joseph à Henrietta. 1941 : Bénédiction d’une salle d’œuvre en pierres : « la plus pittoresque de l’île » 1951-52 : Réfection du toit de l’église grâce à une collecte mensuelle qui a servi de modèle à toutes les paroisses. 2014 : Célébration du 150e anniversaire de l’Église-Notre-Dame-de-la-Visitation : dévoilement et bénédiction d’une statue de la Vierge sculptée dans du bois d’eucalyptus, de 2 mètres de haut, provenant de Madagascar. Un spectacle son et lumière présenté par les paroissiens et mis en scène par Mario Vincent rassemble tous les participants sur le parvis de l’église.

Vacoas, sur la carte de Descubes (1880), était le nom d’une vaste région allant du Pétrin au sud jusqu’à Quinze-Cantons au nord. Le nom deVacoas vient de la présence de plants de vacoas, ou pandanus, dans la région et surtout autour de la Mare-aux-Vacoas. La Caverne à Vacoas a accueilli son premier lieu de culte, qui allait devenir l’église paroissiale, Notre-Dame-de-la-Visitation, peu après la fondation de la paroisse de Saint-Jean. C’était à la demande du Père Laval lui-même suite à la célébration du mariage de six couples de La Caverne et Camp-Mapou à Henrietta en 1846. La présence du Père Laval à la pose de la première pierre de l’église des Plaines-Wilhems n’a rien de surprenant, car depuis plusieurs années déjà l’infatigable missionnaire évangélisait les noirs du district, notamment ceux de Vacoas.

Octobre 1847 : Inauguration d’une chapelle, en fait une paillotte, recouverte de chaume, dédiée à Notre-Dame-de-la-Visitation, construite par les néophytes du Père Laval pouvant réunir une quarantaine de personnes pour catéchiser les affranchis.

1860 : Un demi-arpent de terre acheté constitua le premier emplacement de l’église actuelle.

1861 : La chapelle couverte de palissades rasée par un cyclone est reconstruite en bois, couronnée d’un toit en bardeaux.

Septembre 1864 : Création de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Visitation. Quelques 2 500 catholiques y vivaient dans des régions très contrastées. Il n’y avait pas de presbytère. Mme Cayron, une juive convertie au catholicisme par le Père Laval et épouse d’un riche commerçant qui possédait la propriété de Solférino, a fait construire la cure.

12 avril 1868 : Un terrible cyclone détruit les chapelles de Vacoas, du Vieux-Grand-Port, de Mare-Chicose, de Grand-Sable et de l’église en bois de Bambous. Avant Noël, la chapelle est relevée grâce au dévouement de Mme Cayron et peut de nouveau accueillir ses fidèles.

1874 : Pose de la première pierre d’une grande église en pierres, mais les fonds manquants, les travaux cessent vers 1876.

Décembre 1878 : L’évêque vient bénir la chapelle privément, elle est non terminée, le pavage n’étant posé qu’en partie, mais elle peut servir au culte.

1883-1886 : Construction de la tribune.

1887 : Vacoas devient un village.

1892 : Le cyclone enlève la toiture, ce qui a nécessité la reconstruction mais a aussi permis l’embellissement de l’église.

1904 : Le chemin de Croix est offert par Mr et Mme Armand Brouard, propriétaires de Bonne-Terre.

1905 : Pose des deux vitraux du sanctuaire : l’Annonciation et la Visitation.

1906 : Scission de la paroisse en constituant Saint-Paul à Phoenix en paroisse autonome. Toutefois il a fallu attendre 1963 pour que le statut de ville soit donné aux deux villages réunis.

1908 : Bénédiction de deux cloches qui ne sonnèrent de la haute tour de l’église qu’à partir de 1936.

1911 : Installation de l’électricité.

1928 : Achat d’un autel en marbre, l’ancien est placé dans l’église d’Henrietta.

Janvier 1935 : Ouverture du Collège de Lorette de Vacoas.

31 mai 1936 : Inauguration de la nouvelle église agrandie et embellie de Notre-Dame-de-la-Visitation avec une nouvelle façade d’où s’élevait une tour de clocher ajourée plus de 24 mètres de haut.

1937 : Consécration de la chapelle Saint-Joseph à Henrietta.

1941 : Bénédiction d’une salle d’oeuvre en pierres : « la plus pittoresque de l’île »

1951-52 : Réfection du toit de l’église grâce à une collecte mensuelle qui a servi de modèle à toutes les paroisses.

2014 : Célébration du 150e anniversaire de l’Église-Notre-Dame-dela-Visitation : dévoilement et bénédiction d’une statue de la Vierge sculptée dans du bois d’eucalyptus, de 2 mètres de haut, provenant de Madagascar. Un spectacle son et lumière présentée par les paroissiens et mis en scène par Mario Vincent rassemble tous les participants sur le parvis de l’église.

[Extrait du livre de Monique Dinan, ‘A l’Ile Maurice en 1616 Une première messe…’]

En lire plus

Comment pouvez-vous nous aider?

Par votre engagement à donner financièrement dans la durée ou à donner de votre temps pour une période déterminée.

Si vous voulez faire un don

Etape 1

Pour contribuer à l’autofinancement , veuillez remplir la fiche d’engagement et pour ceux qui contribuent par virement bancaire, il faut aussi remplir la fiche “Ordre de transfert bancaire” et les envoyer au Secrétariat de la Paroisse.

Vous pouvez aussi numériser la fiche d’engagement dûment remplie et envoyer par courriel à la paroisse.

Fiche d'engagement

Le curé

PERE PIERRE PIAT

La Fabrique

Thierry Goder

Employés

La paroisse emploie 8 personnes à temps plein ou à temps partiel pour le bon fonctionnement de la paroisse.

Autofinancement

MME MICHELE ROSE

Responsabilité de l’équipe l’Autofinancement

CONSCIENTISATION DE TOUS LES BAPTISÉS

Chers Baptisés,

Le saviez-vous?

L’Eglise vit de nos dons. Elle accomplit sa mission grâce à notre générosité.
Annoncer l’évangile, célébrer le Christ et servir la société et chacun de ses baptisés entrainent beaucoup de dépenses.

Pour faire face à ces dépenses l’Eglise demande à chacun d’entre nous, de nous engager, dans la durée, pour la soutenir financièrement, à travers l’autofinancement.

Quel que soit le don, c’est le geste qui compte. Il n’y a pas de petits dons, l’important est que chaque baptisé contribue régulièrement à l’autofinancement paroissial.

Ce n’est pas seulement l’équipe de l’Autofinancement qui a la responsabilité de conscientiser les baptisés, mais c’est aussi à chacun d’entre nous de le faire : dans notre famille, parmi nos amis, nos voisins et nos connaissances.

L’expérience montre que, plus les paroissiens sont engagés, plus la paroisse est vivante et peut offrir plus de services aux fidèles.

Merci pour votre Coup de Pouce.

Services offerts par la paroisse

Catéchèse

Liturgie

Donneurs de communion dans les Chapelles et à l’église de la Visitation

Chorale

Enfants de chœur

Caritas/ SEED

Vocations

Divers mouvements et Groupes

Budget de Fonctionnement

Les frais pastoraux comprennent les frais pour les services suivants:

  • la liturgie
  • la catéchèse
  • les services caritatifs

Les recettes de la paroisse, provenant essentiellement de la contribution des fidèles, nous ont permis de couvrir les dépenses courantes :

  • salaires des employés
  • frais pastoraux
  • entretien des bâtiments
  • autres dépenses

Grace à la générosité des fidèles les recettes de cette année nous permettent de faire face aux dépenses capitales et aussi d’épargner en vue des projets de la paroisse.