• Code :26
  • Address: Sainte-Anne , Chamarel
  • Tel: 483-6481
  • Fax: 483-4139
  • Juice number: 57000026

Etape 1

Pour contribuer à l’autofinancement , veuillez remplir la fiche d’engagement et pour ceux qui contribuent par virement bancaire, il faut aussi remplir la fiche “Ordre de transfert bancaire” et les envoyer au Secrétariat de la Paroisse.

Vous pouvez aussi numériser la fiche d’engagement dûment remplie et envoyer par courriel à la paroisse.

Comment pouvez-vous nous aider?

Par votre engagement dans la durée à donner financièrement ou à donner de votre temps pour une période déterminée.

Situation Geographique

02 Situation Geographique

Bref Historique

Sainte-Anne est la patronne principale de la Bretagne. Or, nous savons combien les missionnaires de cette province française ont coloré la pratique religieuse à Maurice.

En 1852, il y avait qu’une chapelle-paillotte à Chamarel.

En 1862, l’immense paroisse de Saint-Sauveur qui s’étirait tout le long du district est scindée.

En 1876, a eu l’érection en paroisse de l’église Sainte-Anne de Chamarel,
la seule paroisse au sud du district de Rivière-Noire en cette période. Amédée Nagapen relève que vers 1878, la chrétienté à Chamarel était plus nombreuse que dans la région autour du village de Rivière-Noire.
Autour de la chapelle-paillotte de Chamarel, une paroisse va lentement se bâtir. Au cours de l’année 1875, le Père Paillard, Lazariste, commence à desservir Chamarel. Il établit bientôt son pied-à-terre et conçoit le plan de construire une église au milieu de ce village de montagne, où il était allé habiter.

1876 : Mgr. Scarisbrick érige Sainte-Anne en paroisse, le jour de la solennité de Sainte Anne et pose la pierre angulaire de l’édifice qui porte cette inscription:
« Posée par Mgr. W. Scarisbrick-30 juillet 1876 ».

1881 : Le missionnaire corse, Jean Benoit Filippini est nommé curé de la paroisse de Chamarel. Il dessert aussi la paroisse de Rivière-Noire mais loge à Chamarel.

1892 : L’église à trois nefs est rasée à terre par le cyclone et le presbytère détruit.

1893 : Le jour de Noël, pose de la première pierre de la nouvelle église en pierre et en bois, construction terminée en 1894. A sa mort, après des funérailles à l’église Saint-Jean, Père Filippini est enterré au cimetière de Chamarel. Les habitants de la localité ont longtemps continué à fleurir sa tombe, malgré la désaffectation du cimetière. La paroisse Sainte-Anne de Chamarel a eu par la suite deux dessertes : Stella-Maris ouverte au Morne en 1891 et Mater-Dolorosa ouverte à Case-Noyale en 1940.

1931 : un violent cyclone meurtrier: 15 morts et le grand pont de Tamarin qui s’effondre. Les églises de Sainte-Anne et Stella-Maris sont rasées. L’église paroissiale de Chamarel qui venait d’être remise à neuf est complètement aplatie.

1932 : Inauguration d’une nouvelle église mais en ciment armé et le toit en tôle. « Le style architectural s’apparente à la demi-douzaine de chapelles construites sous Mgr. Leen avant la Seconde guerre mondiale (Olivia, Goodlands, Pierrefonds, Case Noyale…). Le sanctuaire jouit d’un éclairage adéquat et d’une bonne ventilation. Les murs sont percés de larges fenêtres en plein cintre. La façade s’orne d’un élégant clocheton que surmonte une croix celtique artistiquement ciselée. Hommage à l’Irlande qui a envoyé tant de missionnaires à l’Ile Maurice. Sainte-Anne coûta en tout Rs. 14 000. »

1933 : Arrivée des religieuses Filles de Marie en décembre qui assurent depuis l’animation paroissiale et liturgique. Des vocations religieuses surgissent. Le bureau de poste était tenu par les religieuses qui avaient aussi l’unique téléphone de Chamarel. L’école primaire du gouvernement s’appela dès lors École Saint-Jacques.

1337 : Avec l’arrivée du Père Egan, le sud-ouest du pays allait connaître un regain de vitalité religieuse. Élevage, jardinage, construction tout l’intéressait. Les fancy-fairs et pèlerinages annuels du 26 juillet deviennent une tradition.

1940 : Bénédiction de la belle cloche, l’église est dotée d‘un harmonium. Les processions de la Fête-Dieu et la fête de Noël prennent un éclat particulier.

1945 : Quand le Père Egan quitte la paroisse de Chamarel dont il a été responsable depuis 1937, il laisse derrière lui l’église de Chamarel reconstruite avec un nouveau presbytère, la nouvelle chapelle de Mater-Dolorosa et l’Église reconstruite de Saint-Augustin à Rivière-Noire. “Chamarel Sainte-Anne” par Amédée Nagapen.

Responsabilité de l'équipe l'Autofinancement

CONSCIENTISATION DE TOUS LES BAPTISÉS

Chers Baptisés,

Le saviez-vous?

L’Eglise vit de nos dons. Elle accomplit sa mission grâce à notre générosité.
Annoncer l’évangile, célébrer le Christ et servir la société et chacun de ses baptisés entrainent beaucoup de dépenses.

Pour faire face à ces dépenses l’Eglise demande à chacun d’entre nous, de nous engager, dans la durée, pour la soutenir financièrement, à travers l’autofinancement.

Quel que soit le don, c’est le geste qui compte. Il n’y a pas de petits dons, l’important est que chaque baptisé contribue régulièrement à l’autofinancement paroissial.

Ce n'est pas seulement l'équipe de l'Autofinancement qui a la responsabilité de conscientiser les baptisés, mais c’est aussi à chacun d’entre nous de le faire : dans notre famille, parmi nos amis, nos voisins et nos connaissances.

L’expérience montre que, plus les paroissiens sont engagés, plus la paroisse est vivante et peut offrir plusieurs services aux fidèles.

Merci pour votre Coup de Pouce.

Budget de Fonctionnement 2017

Les frais pastoraux comprennent les frais pour les services suivants: La liturgie, la catéchèse et les services caritatifs.

Les recettes de la paroisse, provenant essentiellement de la contribution des fidèles, nous ont permis de couvrir les dépenses courantes : salaires des employés, frais pastoraux, entretien des bâtiments et autres dépenses.
Grace à la générosité des fidèles les recettes de cette année nous permettent de faire face aux dépenses capitales et aussi d’épargner en vue des projets de la paroisse.